ARMORBIHAN

LE TELEGRAMME

L'Armorbihan. Sans notion de compétition          

/ Anne Paulou
 

187 km pas de quoi effrayer christian efflam habitue aux 1908415 528x397 1

187 km ! Pas de quoi effrayer Christian Efflam, habitué aux très longues distances.. Photo Pascal Robert

187 km. C'est la distance que vont parcourir, demain, les 42 concurrents inscrits à la première édition de l'Armorbihan, une épreuve sur route qui partira du Cap Fréhel et qui arrivera à Quiberon. L'organisateur, David Daveau, met en avant la notion de rassemblement et non de compétition.               

L'idée lui trottait dans la tête depuis 2008. Le Costarmoricain David Daveau, lui-même adepte de la course à pied longue distance et organisateur de l'Armorbihan, avait imaginé cette traversée du nord au sud de la Bretagne en trois étapes. Beaucoup de coureurs adeptes de l'asphalte l'ont plutôt incité à ne faire qu'une seule épreuve, idée qu'il a finalement retenue. « Pour certains, ce rendez-vous constitue leur objectif de début de saison, pour d'autres cela leur servira de support pour préparer une épreuve plus longue. Il ne s'agit pas d'une compétition mais d'un rassemblement. Il n'y aura pas de classement à la fin. Les participants auront simplement leur temps à l'arrivée », tient à préciser David Daveau qui convient que ce rendez-vous est un peu intimiste.

Arrivée en pleine nuit

En effet, les concurrents ne recevront pas beaucoup d'applaudissements du public lorsqu'ils couperont la ligne d'arrivée prévue au camping du Bois d'amour à Quiberon car les premiers seront attendus dans la nuit de samedi à dimanche entre minuit et une heure du matin (départ fixé du Cap Fréhel demain à 6 h). Le temps limite a été fixé à 31 heures et il est à prévoir des abandons comme souvent sur des longues distances. « Pour exemple, il y a deux ans, à l'Ultra Ardèche, qui n'existe plus désormais, il y avait eu 113 partants et 70 arrivants », note David Daveau qui a monté ce projet tout seul. « J'y travaille depuis septembre dernier et des bénévoles seront bien sûr à mes côtés au moment du rassemblement, notamment aux sept ravitaillements. Il n'y aura pas d'assistance de l'organisation en cas d'abandon. Chaque athlète doit prévoir la sienne. » Sur les 42 participants, les trois quarts ont déjà une bonne expérience de la longue distance et même s'il n'y a pas de classement à l'arrivée, l'idée de viser les premières places sera certainement un objectif pour certains. On pense notamment au Normand Stéphane Ruel qui a gagné l'Ultra Ardèche et qui a fini 4e au championnat de France des 24 heures avec 239 km. Il y aura aussi les Finistériens Christian Efflam, vainqueur du Raid du Golfe et qui compte plusieurs podiums sur 24 heures, tout comme Gérard Habasque. « Aucune féminine ne sera présente », regrette David Daveau qui, si la première édition plaît, pourrait renouveler l'expérience dans deux ans.
Demain (6 h)
Départ du Cap Fréhel arrivée à Quiberon.



LE TELEGRAMME

Course hors stade. L'ArmorbihanRuel, l'homme pressé           

/ E. J. /

 

Alain david a gauche et christian efflam sont arrives ex 1910963 528x397

 Alain David (à gauche) et Christian Efflam sont arrivés ex aequo pour la deuxième place, à près de deux heures de Stéphane Ruel.. Photo Bruno Prerrel

L'ultra-marathonien Stéphane Ruel a remporté sans surprise la première édition de l'Armorbihan. Il a devancé de presque deux heures (!) le duo Christian Efflam - Alain David.               

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Stéphane Ruel n'a pas traîné. Parti à 6 h samedi du Cap Fréhel, le troisième du Grand Raid Golfe du Morbihan 2013 est arrivé au début de la nuit à la presqu'île de Quiberon. Avec un chrono de 19 h 17, il a terminé largement en tête les 190 km proposés par ce parcours dessiné exclusivement sur la route.

Au travail !

Après cette rude journée d'effort, Ruel a dû rejoindre dès la matinée la Normandie, où son travail l'attendait, et n'a pu participer à la remise des récompenses hier après-midi. Sur les 42 partants, 30 coureurs sont arrivés à Quiberon, où était jugée l'arrivée de cette course à travers les Côtes-d'Armor et le Morbihan. Parmi eux, Christian Efflam et Alain David sont arrivés ex aequo pour la deuxième place.

« Qu'elle est longue la presqu'île ! »

Suite à une erreur de parcours lui ayant coûté deux minutes, David s'est fait dépasser par Efflam, mais est revenu sur ce dernier à 10 km de la fin. « Il y avait du soleil et du dénivelé. Ce n'est que de la route et j'aime bien ça », a expliqué David. De son côté, Christian Efflam est en pleine préparation pour un défi de taille : le Mil'Kil entre Saint-Malo et Sète, dans moins d'un mois. « Qu'elle est longue la presqu'île ! Quand on passe sur l'isthme, on se croit arrivé. Mais il reste encore des kilomètres ! », a-t-il constaté.
Les classements

1. Stéphane Ruel en 19h17'; 2. Christian Efflam et Alain David en 21h07'; 4. Jean-Claude Poret en 22h02'; 5. Patrick Poivet en 23h09'; 6. Patrick Lucas en 23h35'; 7. Frédéric Talbourdet en 24 h 28'; 8. Pascal Perrotin en 25 h 09'; 9. Paskal Le Nagard en 25 h 40'; 10. Gérard Habasque en 25 h 53'...



 

LE TELEGRAMME

Quiberon

Course. 187 km, du Cap Fréhel à Quiberon          

Philippe et xavier a quiberon apres une course de 187 km 1912138 660x372 1

Philippe et Xavier, à Quiberon, après une course de 187 km.

Ils étaient 41 sportifs à prendre le départ de la première édition de l'Ultra Armorbihan, une course longue distance dont le départ fut donné samedi dernier, à 6 h du matin, au Cap Fréhel dans les Côtes-d'Armor, pour rejoindre la Pointe du Conguel de Quiberon ! Après 187 km de route, le premier coureur était espéré à Quiberon dans la nuit de samedi à dimanche, vers une heure du matin. Sur les 41 valeureux alignés sur la ligne de départ, seuls 30 sont arrivés à destination et le premier fut le Normand Stéphane Ruel qui a bouclé sa course en 19 h 17... avant de rentrer chez lui pour reprendre le travail le dimanche même à 14 h ! Chapeau bas !

Une première pour Xavier

Pour Xavier Morgand, un Brestois, cet Ultra était une grande première. « J'ai l'habitude de courir des marathons, soit 42 km... seulement là c'est 4,5 fois la même distance à enchaîner ! Sauf qu'au bout de 42 km j'ai cru abandonner... c'était quasi insurmontable pour moi. Logistiquement et physiquement, je n'étais pas du tout préparé à une telle épreuve. J'y suis allé pour le défi... Alors je me suis mis à marcher, sans abandonner, puis mes forces sont revenues et j'ai pu finir ma compétition en arrivant dimanche à 10 h 44 ». Son camarade Philippe Traon, de Landerneau, lui, est un habitué de ces courses de l'extrême. « J'ai couru les 100 premiers kilomètres sans interruption à une vitesse moyenne de 9 km/h. Après, j'ai alterné course et marche, soit une moyenne de 6,5 km/h pour arriver à 9 h 05 dimanche après 27 h de course... J'aime courir la nuit car les kilomètres passent plus vite, on ne voit pas l'horizon. Par contre les 18 derniers km ont été très éprouvants. C'est là qu'il faut aller chercher la force de finir au plus profond de nous. Là, tout devient question de volonté ». L'expérience restera marquante pour tous ces challengers qui s'étaient lancés à eux-mêmes le défi de se dépasser. Mission accomplie. Pas pour la gloire, mais pour la victoire personnelle.



 

OUEST FRANCE

    Armorbihan, 187 km et 41 prétendants 

Armorbihan. Le parcours proposé, du cap Fréhel à Quiberon,fait souffrir les concurrents sous les premières chaleurs bretonnes.

Partir du cap Fréhel pour arriver à Quiberon, c'est le défi proposé ce samedi par David Daveau et le Team Trailers Trédaniel (T3 Team). Il en résulte 187 km à parcourir en courant avec un dénivelé positif de 1 635 mètres.

Le célèbre col de Bel Air à Trébry, au 57e kilomètre, est le point culminant de cette course. « Ce parcours est dans ma tête depuis plusieurs années. Au début, je voulais le réaliser sur 3 jours, et puis je me suis aperçu que des athlètes étaient demandeurs mais sur une seule journée, alors l'idée a germé et voilà aujourd'hui que 41 coureurs se sont inscrits, ils viennent de partout, 14 départements différents, et j'espère que dans les années à venir le peloton grossira. »

David Daveau et ses collègues étaient aux petits soins au 50e km, lieu du premier ravitaillement. Stéphane Ruel, de Coutances, pointait à la première place devant le Trédanielois Patrick Lucas, suivait Christian Efflan en préparation pour la « Mil'kil », 1 000 km sur douze jours.

Au 95e km, S. Ruel continuait sa domination et creusait l'écart, après 8 h 24 minutes de course, il comptait une heure d'avance sur le second, P. Lucas, suivi de très près par C. Efflan à sept petites minutes, D. Ardid à 21 minutes et A. David à 28.

David Daveau signalait un abandon au ravitaillement de Rohan, la chaleur étant fatale (24°) à un des concurrents, il est vrai que les athlètes ne s'attendaient pas à pareille température



 

OUEST FRANCE

    Victoire nette de Stéphane Ruel 

 

Trail d'Armorbihan. La première édition de la course a ravi les participants et les organisateurs.

Après avoir fait du vélo sur longue distance, comme le Brest-Paris-Brest ou le Bordeaux-Paris, Stéphane Ruel, à 48 ans, pratique désormais l'ultra trail. Cela lui réussit plutôt bien car, parti du Cap Fréhel hier matin, il a caracolé en tête de la course sur les routes des Côtes-d'Armor et du Morbihan, sur un parcours de 187 km.

« Je me suis bien comporté au fil des kilomètres, la chaleur était au rendez-vous, un peu dur tout de même on n'a pas encore l'habitude, un peu surpris par le dénivelé mais un circuit de grande qualité. » David Daveau, l'organisateur, était lui aussi très satisfait : « 30 coureurs ont terminé, 11 abandons dus à la chaleur, pour un essai c'est réussi. Les routes de campagne ont été appréciées pour cette bonne balade à renouveler, c'est sur. » À noter deux arrivées ex aequo pour la deuxième et la quinzième place.

 

Les résultats : 1. S. Ruel (Coutances), 19h17' ; 2. C. Efflan (Finistère) 21h07' ; 3. A. David (Vendée) 21h07'.

 



 

BAC COUTANCES

Armorbihan

Stéphane RUEL remporte la première Armorbihan

Ce samedi 17 mai se déroulait l'Armorbihan, une course ultra de 187 km sur route, dont l'idée est simple : vous partez du Cap Fréhel et vous allez jusqu'à la presqu'île de Quiberon, c'est-à-dire que vous traversez la Bretagne du nord au sud ! Un dénivelé de 1635 m aussi : qui a dit que la Bretagne était plate ? Notre habitué des grands raids Stéphane RUEL n'a pas hésité devant ce nouveau challenge. Non seulement cette première édition offrait une idée de parcours originale, mais cela promettait aussi de beaux paysages ; en plus le beau temps était de la partie : qui a dit qu'il pleut toujours en Bretagne ?

Stéphane est cette saison encore en forme et de plus en plus expérimenté : il gagne cette course en 19 h 17 avec plus d'une et demi d'avance. Parti à 6 h le matin il arrive donc vers 1 h du matin : qui a dit que les coureurs ultra étaient des couche-tôt ? En tout cas parmi les 41 courageux qui étaient partis seuls 30 ont franchi la ligne: une manière très sportive de découvrir la Bretagne...

 

 
Stephane 20armorb 201


Article La Manche Libre (du 29 mai 2014)

La manche libre 29 05 2014

Date de dernière mise à jour : 04/10/2014