Article B.A.Coutances

Grand raid ultra-marin

Stéphane: c'était Vannes

Les 28 et 29 juin derniers, Stéphane RUEL a participé à une autre épreuve d'ultra-trail, pour acquérir encore de l'expérience et aussi pour profiter d'un cadre idyllique. Jugez plutôt: 177 km en une seule boucle autour du golfe du Morbihan, dont la plupart sur des chemins balisés longeant cette superbe baie bretonne. Evidemment courir une telle distance n'est pa tout à fait une sinécure, mais on peut imaginer que Stéphane a pu apprécier les magnifiques paysages en même temps qu'il a affronté certains des meilleurs spécialistes français des longues distances. Le terme « affronté » est sans doute un peu ''guerrier'', vu que l'ambiance est plutôt au soutien et à l'encouragement mutuels qu'à l'opposition, mais la performance est aussi un objectif premier. A cette aune-là, notre coureur au coeur de granite tire bien son épingle du jeu: il termine troisième en 19 h 16, derrière les frères DILMI. Ces athlètes, déjà évoqués dans d'autres articles, ne sont pas les premiers venus, puisque Christian est champion de France des 24 h et que Ludovic a déjà été médaillé aux mondiaux de cette discipline...

 


 PHOTOS ENDURANCE TRAIL

 

L’Ultra Marin en 10 photos

vainqueur-ultra-christian-dilmi1-1.jpg

                            Victoire de Christian Dilmi (champion du monde des 24 heures) qui réussit la passe de 3,

                                  avec en second son frère Ludovic, 3éme  Stéphane RUEL . © Photo JM Mouchet (Juin 2013).

stephane-ruel1-1.jpg

stephane-ruel2-1.jpg


 

 

 

 

 

Article VO2

Raid du Golfe du Morbihan : Victoire de Christian Dilmi

                Publié le 29 juin 2013 à 00h00, par Christophe Rochotte    
morbihan9-064-600-x-416-1-1.jpg       
Christian Dilmi réussit la passe de 3
 

Vainqueur en 2011 et 2012, Christian Dilmi, 47 ans a réussit son pari : Remporter une 3e victoire consécutive. Pourtant, au regard du niveau de concurrence plus relevée que les années précédentes, un tel challenge semblait compliqué. Néanmoins, en tête dès le 60e km, ensuite il n’a plus jamais été inquiété et a remporté cette épreuve de 177 km en 18h05’41’’ devant son frère Ludovic, 18h39’43’’ et Stéphane Ruel, 19h16’34’’.

Samedi à 19 heures, après avoir quitté le Port de Vannes, les 750 partants ont déferlé dans le centre historique de la ville, avant de commencer à longer le littoral en direction de Port-Navalo, point de bascule de cet événement, où ils empruntent un Zodiac, afin de rejoindre Locmariaquer, située sur l’autre rive du Golfe, puis de reprendre leur périple pédestre en direction de la préfecture du Morbihan, où ils bouclent la boucle.

A l’occasion de cette 9e édition, la lutte pour la victoire s’annonçait passionnante. En effet, lors des mondiaux des 24 heures, Christian Dilmi et Jean-François Harruis, victorieux en 2009 étaient parvenus à convaincre Ludovic Dilmi, plus Christophe Martin également titulaire du team de vivre cette aventure. Malheureusement, Christophe Martin en proie avec une tendinite à un fessier a dû déclarer forfait.

Toutefois, outre ces favoris à plus de 250 km sur 24 heures, il convenait de prendre en considération, Stéphane Ruel, le boulimique de ce début de saison avec au compteur 2 cent km, un 24 heures, l’Ultr’Ardèche, plus le Raid de l’Archange.

Comme à l’accoutumé, ces concurrents ont attendu près de 40 km, avant de pointer en tête de course, laissant des néophytes progresser sur un rythme suicidaire, proche des 13 km/heure. Une fois devant, ils ont évolué de concert jusqu’au 60e km, terme du premier tiers de la course, où ils en ont profité pour bien se ravitailler. Là, à l’instar de Ludovic Dilmi, tous ont tenu le même propos : « Nous nous sommes perdus à plusieurs reprises. Il y a un problème de balisage. La rubalise a été arrachée »

Malheureusement, ce phénomène n’est pas nouveau et tend à se généraliser, car de plus en plus d’organisateurs constatent une recrudescence de ces actes de malveillance et se voient contraints de recruter des ouvreurs, chacun responsable d’un secteur du circuit et chargés de suppléer à d’éventuelles carences du marquage.

A l’entame du second round, sans produire un effort supplémentaire Christian Dilmi s’est retrouvé seul devant, a creusé un écart de 20’ sur son frère Ludovic en 37 km et de 30 sur le groupe de poursuivants comprenant : Alain Simon, Stéphane Ruel et Stéphane Leduc. Plus loin, Jean-François Harruis arborant un masque de souffrance avouait : « Je ne suis pas dedans. Je manque de préparation depuis les mondiaux » Epuisé, ne préférant pas finir en capilotade, il a préféré jeter l’éponge avant de monter dans le Zodiac.

Auparavant, durant cette coupure proche de 15’, Christian Dilmi serein a reconnu : « Bon, j’ai basculé. Une fois que tu atteins Locmariaquer commence les matchs retours. Maintenant, je vais gérer, mais ce n’est pas gagné. Je ne suis pas à l’abri d’un énorme coup de bambou, ou d’une chute. Il est impératif de demeurer vigilant en raison des racines »

Tout a fonctionné à merveille jusque dans les deux dernières heures de course, où le champion de France a commencé à s’étioler et a été contraint de serrer les dents jusqu’au bout. Néanmoins, il a conservé son avantage chronométrique jusqu’au bout.

Heureux d’avoir réussi cette passe de 3, il a lâché : « C’est la plus belle des 3victoires, mais ce fut la plus dure à conquérir. Je suis heureux. Je me rachète de mon échec aux mondiaux des 24 heures. C’est la première fois que je bats mon frère sur un ultra. Normalement, il est plus fort que moi. Il vaut 7h03’ au 100 km, moi 7h39’. Sur 24 heures, il est à 257 km, moi à 251. Maintenant, je vais préparer les France des 24 heures prévus les 6 et 7 septembre à Grenoble. Je me battrai pour conserver mon titre et tenter de passer les 260 km »

Second Ludovic a eu ses mots : « Il était normal que Christian gagne. Il était le plus fort aujourd’hui. Nous ne voulions pas terminer ensemble. Nous sommes des battants. Par rapport à mes projets, je vis dans l’expectative. Normalement, je dois être sélectionné aux mondiaux des 100 km, mais auront-ils lieu. Voilà pourquoi, au cas où, je prépare l’UTMB. Je voudrais ajouter que j’ai adoré ce Raid. C’est magnifique. Cette traversée en bateau, c’est génial et unique en France. J’en ai profité pour m’alimenter. Fort heureusement, il n’y avait pas de houle, car je crains le mal de mer »

Stéphane Ruel complète le podium. Lui aussi sera présent aux France des 24 heures. Titulaire d’un record de 230 km, il essayera d’aller au-delà des 240 km.

Chez les féminines, Stéphanie le Floch, néophyte a triomphé en 21h24’ devant Amandine Roux, 22h37’33’’ et Chantal Trégou, 25h46’50’’.

Au final 411 concurrents ont rallié le finish. Les moins rapides ont été affectés par la chaleur survenue samedi après-midi.

L’an prochain, la « 10e » sera célébrée avec faste et recèlera son lot de surprises, que Bernard Landrein, créateur de cet événement se refuse à révéler pour l’instant.

&nb

rtemagicc-morbihan2-078-600-x-460-01-jpg-1.jpg

rtemagicc-morbihan2-112-600-x-400-jpg-1.jpg

rtemagicc-morbihan2-229-600-x-400-01-jpg-1-1.jpg

 rtemagicc-morbihan7-017-600-x-442-jpg-1.jpg

 rtemagicc-morbihan8-044-600-x-400-jpg-1.jpg

rtemagicc-morbihan8-009-600-x-400-01-jpg-1.jpg

rtemagicc-morbihan8-056-600-x-400-01-jpg-1.jpg

 

 

 

Article YANOO

 

  Ultra Marin Raid du Golfe - 177 km - Christian Dilmi Triple Vainqueur
29/06/2013                 écrit par Webmaster, Christophe(pseudo : YaNoo)

 1-20130628212558-img-0451-1-1.jpg  1-20130628212649-img-0459-1-3.jpg

1-20130628212724-img-0418-1-1.jpg  1-20130628212837-img-0407-1-1.jpg

1-20130628212935-img-0423-1-1.jpg  1-20130628213007-img-0430-1-1.jpg

1-20130628213108-img-0441-1-1.jpg  1-20130628213136-img-0432-1-1.jpg

1-20130628212802-img-0467-1-1.jpg  1-20130628212902-img-0509-1-1.jpg

1-20130628213349-img-0518-1-1.jpg  1-20130628213450-img-0636-1-2.jpg

Le mot d'ordre pour cette 9ème édition, c'est la prudence... Les favoris ont l'air d'avoir mis le frein sur le 177 km ...

Avant 19h00 les coureurs se sont donnés rendez vous sur le parvis de Vannes sous un beau soleil. De grands noms de l'ultra étaient là comme les frères Dilmi, Stéphane Ruel, Jeff Harruis, Christian Efflam, Gerard Habasque, Gérard Racinne, Hervé Rozec, Stéphane Le Duc  ...

Ce sont deux joellettes qui ont découvert le nouveau parcours du départ en empruntant les rues et ruelles de Vannes, puis un groupe de gendarmes, qui rendait un hommage à leur copain Eric disparu en novembre et qui devait faire le 177 km. Pour penser à lui, ils ont pris le départ du 177 km en composant une équipe de relais. L'hommage fut fort en émotion, pour la famille, le public, les copains.

Au départ, tout le monde est donc parti pour une boucle non chronométrée dans la ville de Vannes. Dans les favoris hommes, on a pu voir rapidement Christian Dilmi dans un petit groupe dans le top 10, loin devant son frère Ludovic.. Mais devant on aperçoit le Brestois Stéphane Le Duc, vainqueur du 115km du But 2013 ...

 Chez les filles, c'est Stéphanie Le Floch de Quimper qui semble prendre des risques dans ces premiers kilomètres.. Au bout de 18km, elle semblait rentrer dans le top 30. Derrière c'est Amandine Roux qui colle à plus de 5 minutes.

 

 km  18 - Pointe du Bill à Séné

 C'est une partie du relais des gendarmes qui anime ce début de course. Certains coureurs ont tout même pris une légère avance sur Stéphane Le Duc, puis Christian Dilmi.

Chez les filles, Stéphanie Le Floch a une forte avance sur les autres filles comme Amandine Roux.

 

km  35 - Noyalo

Entre Séné et Sarzeau, Christian Dilmi s'est mis à rouler ... connaissant le secteur, il a pris les commandements. Après quelques difficultés de balisage, Christian a dû faire demi tour à quelques reprises.

Derrière Stéphane Le Duc a emboité le pas à 4mn puis Ludovi Dilmi a mis lui aussi le train en route, emmenant avec lui Hervé Aurélou de Brest.

 1-20130629012411-img-0711-1-1.jpg  1-20130629012455-img-0713-1-1.jpg

1-20130629012533-img-0714-1-1.jpg  1-20130629012609-img-0716-1-1.jpg

 

km  59 - Sarzeau

C'est Christian Dilmi qui arrive à 00h20 seul, en expliquant les problèmes de balisages. Puis rapidement derrière, un groupe formé de plusieurs hommes dont Stéphane Ruel et Ludovic Dilmi (à moins de 4'). 

 1-20130629013939-morbihan6-004-600-x-420-1-1.jpg  1-20130629013953-morbihan6-019-600-x-403-1.jpg

1-20130629013339-img-0747-1.jpg  1-20130629013419-img-0745-1.jpg

 Ludovic s'est ravitaillé rapidement et est allé directement voir son frère qui finissait de se restaurer pour lui dire "bon christian, on y va ?". Christian a pris encore un peu de temps pour refaire son sac, a laissé Ludovic sortir premier du ravitaillement 3, puis a pris lui aussi la sortie. Ludovic une fois dehors a trottiné en attendant son frère... Maintenant c'est le duo Dilmi qui mène la course !

 1-20130629014051-morbihan6-052-432-x-600-1.jpg

1-20130629013140-img-0751-1.jpg  1-20130629013221-img-0753-1.jpg

Chez les filles, c'est Amandine Roux qui arrive première très en forme suivi de Stéphanie Le Floch à 4'. Dès que Stéphanie est rentrée, on a senti un stress chez Amandine ... Cette dernière a eu un contrôle de sac sur son point de ravitaillement.

1-20130629033542-img-0762-1.jpg  1-20130629033615-img-0765-1.jpg

1-20130629033658-img-0769-1.jpg  1-20130629033742-img-0772-1.jpg

1-20130629033830-img-0773-1.jpg  1-20130629033852-img-0775-1.jpg

 

Km 80 - Port Nez

Une chose est sûre, le match va être terrible chez les Dilmi et tout le monde va en profiter. Avec une très bonne ambiance entre les deux frères, c'est Christian qui a repris son frère après Sarzeau.

Christian qui expliquait en arrivant au ravito s'être fait suprendre par deux chiens dans le noir, et qui a crié tellement fort que les deux cabots sont partis dans le sens inverse.

Derrière Ludovic pointe à 5mn de Christian, et qui lui balance "à combien est mon frère ?". Les deux frangins se seront croisés 5 secondes à Port Nez. Christian quittant le ravito en balançant "surtout prends ton temps, et fais une sieste !".

Ce qui est très sport sur cette édition, c'est que personne ne lachera la victoire. D'un côté Christian qui se bat pour sa 3ème victoire et de l'autre Ludovic qui souhaiterait bien acquérir une victoire à Vannes. On sait que Ludovic est plus rapide que son frère Christian, mais là, l'expérience, la nuit peuvent faire la différence ...

Derrière, Alain Simon (4ème en 2012) pointe en 3ème place puis , Stéphane Ruel pas très en forme. Stéphane Le Duc pointe en top 8.

Chez les femmes, Amandine Roux creuse son avance sur Stéphanie Le Floch mais l'avance est considérable car elle pointe dans le top 20 au scratch alors que nous sommes qu'au premier 80 km. Elle arrive au même niveau que Jean François Harruis. Elle déclare : "c'est vraiment chouette le parcours, assez technique après Sarzeau. Je vais me calmer pour les 16 km suivants avant le zodiaque car je pense avoir trop envoyé ces derniers km."

 

KM 96 - Port Navalo - le zodiac - 4h24 du matin

 1-20130629060208-img-0776-1.jpg  1-20130629060141-img-0777-1.jpg

1-20130629060040-img-0780-1.jpg  1-20130629060054-img-0782-1.jpg

 

9mn de traversée avec un zodiaque - mer très basse à 4h24 - vent très frais

7 zodiacs avec chauffeurs pilotes d'exception à dispo pour les coureurs ....

 

KM 96 - Port Navalo - le zodiac - 4h24 du matin

 Comme l’an passé, Christian Dilmi a pris la tête de la course à Sarzeau, au 60e km. Vraiment à l’aise, estimant les conditions météos idéales, sans avoir à accélérer il a pris un avantage de 19 minutes sur son frère Ludovic en 36  km et 22’ sur Alain Simon.

Serein lors de la traversée du Golfe en Zodiac, le champion de France des 24 heures a déclaré : « Une fois que l’on rejoint Locmariaquer, on a l’impression de basculer.  Maintenant, je vais gérer entre 10 et 11 km/h de moyenne. Par contre, ce n’est pas encore gagné. On n‘est jamais à l’abri d’un énorme coup de bambou. Aussi, il faut rester concentrer sur l’effort, sinon à la moindre racine, on risque la chute. Côté souvenirs, de certains endroits, je ne me souviens pas trop. »

Et s’il ne semble pas marqué par la fatigue, le double vainqueur de cette épreuve a concédé : « Je commence à avoir les jambes lourdes. Le plus dur est de sortir du bateau car il faut faire un effort alors qu'on est resté assis pendant 10mn sans bouger, et en plus il fait froid. Je vais rester à 10 / 11km/h jusqu'au levé du jour, puis ensuite on verra.»

Plus loin, Stéphane Ruel, récemment vainqueur de l’Ultr’Ardèche et du Raid de l’Archange apparaissait en difficulté. Idem de Jean-François Harruis, victorieux en 2009 qui a indiqué au 80e km : « Je me sens moyen »

Gerard Habasque semble dans un bon jour, ainsi que Gérard Racinne.

Chez les féminines, Amandine Roux surprend. Alors, qu’elle n’a jamais accompli plus de 100  km, la distance ne semble pas l’inquiéter et pour l’instant, elle domine toutes ses adversaires. Maintenant, pour elle le plus dur va consister à affronter l’inconnu. Parviendra-t-elle à surmonter les difficultés, qu’elle va rencontrer ?

KM 142 - d'Arradon - Pointe d'Arradon - 10h50

Sauf catastrophe, à maintenant 26 km de l’arrivée Christian Dilmi s’achemine vers une 3e victoire consécutive. Il possède pratiquement 30’ d’avance sur son frère Ludovic et 1h45’ sur Alain Simon. Ainsi, il va rejoindre Patrice Kervévan, lui aussi triple vainqueur du Grand Raid du Golfe. Ludovic Dilmi confiait au pointage d’Arradon :
«Qu’est ce qu’il m’a mis mon frère ! cette victoire il la mérite. Le parcours est exceptionnel, j’en ai fait des courses dans ma vie, mais celle-la est unique...Le passage en zodiac était génial. Je n’ai plus qu’a assurer ma deuxième place»

 

KM 177 - Vannes - Le Port - 13h15 - Arrivée de Christian Dilmi, vainqueurs pour sa troisième victoire consécutive.

1-20130629161438-morbihan9-091-600-x-400-1.jpg  1-20130629161452-morbihan9-069-600-x-419-1.jpg

1-20130629161509-morbihan9-064-600-x-416-1.jpg  1-20130629161534-morbihan9-053-600-x-400-1.jpg

Déjà vainqueur du Raid du Golfe en 2011 et 2012, Christian s’est imposé une fois de plus à Vannes après 18h05’41’’ d’effort. Il devance son frère Ludovic, 18h39’43’’ et Stéphane Ruel, 19h16’08’’. Jamais, il n’avait battu son aîné, titulaire de meilleurs chronos, lors d’un ultra. Ainsi, cette victoire recèle une saveur particulière. Dès lors, une fois, la ligne d’arrivée franchie, il a laissé éclater sa joie : « La fin a été dure, au cours des deux dernières heures, je n’avais plus rien dans les jambes. Je pense que c’est lié au fait, que je n’avais pas prévu assez de ravitaillement. Il a fait plus chaud que prévu et je me suis déshydraté. Mais, je suis heureux. Ca fait super plaisir de gagner une 3e fois. En plus, le niveau était plus relevé que d’habitude et sur la fin, je courais avec la hantise de me blesser. En tête, on ne se sent jamais tranquille. Avoir battu mon frère constitue un plus. D’une part, c’est un battant. D’autre part, il est plus fort que moi. Il vaut 7h03’ au 100 km, moi 7h39’. Pareil sur 24 heures, où pour l’instant je suis à 251 km et lui à 257. Cette victoire compense mon échec vécu à l’occasion des mondiaux des 24 heures, où je n’avais pu dépasser les 232 km, alors que mon record est de 251 Le raid du Golfe constituait mon second objectif de l’année. Le prochain sera les France des 24 heures, prévus les 5 et 6 septembre à Grenoble. Je vais me battre pour défendre mon titre et tenter de passer la barre des 260 km. Maintenant, je vais aller boire une bière avec « Ludo ». Après, au plan sportif, je vais récupérer 15 jours, puis je débuterai la préparation de l’UTMB. Ca me mettra dans le bain, avant les France »

1-20130629161256-morbihan9-209-600-x-400-1.jpg  1-20130629161309-morbihan9-184-600-x-400-1.jpg

Second en 18h39’43’’, derrière son frère Christian, Ludovic Dilmi demeure malgré tout satisfait de se situer sur la seconde marche du podium et s’avoue enchanter par ce parcours : « J’ai déjà couru beaucoup de course en France, mais jamais je n’ai vu un parcours aussi beau. Cette découverte fut un réel plaisir. J’ai adoré tous ces chemins parfumée par cette senteur ultra-marine. Egalement, j’ai pu contempler de superbes demeures, dont l’architecture se révèle en harmonie avec l’environnement. Aussi, j’ai trouvé génial de traversé le Golfe en Zodiac, afin de rejoindre Locmariaquer. Ca m’a permis de recharger les batteries au cœur de la nuit, parce que j’ai profité de ce périple unique, pour m’alimenter. Heureusement, qu’il n’y avait pas de houle. Sinon, par rapport à l’effort, je n’ai jamais été en mesure de me mêler à la lutte pour la victoire. Et comme tout le monde, je me suis perdu à plusieurs reprises. Il y a eu des problèmes de balisage. Des gens malveillants avaient arraché la rubalise sur 5 km. Mais, ça ne change rien au résultat final. Christian était le plus fort aujourd’hui et je trouve normal qu’il gagne. Il n’avait pas à m’attendre, pour que l’on finisse main dans la main. Nous sommes des compétiteurs. Il ne m’avait jamais battu sur un ultra, donc il n’allait pas laisser passer cette opportunité. Ce n’est pas cette fois que j’offrirai la boîte de biscuits de la « Trinitaine » à ma mère, sur laquelle figure la photo de tous les vainqueurs. Cet honneur va revenir à Christian, qui offrira ce coffret en métal à notre mère, qui à 70 ans et qui pratique toujours la course. Ca va lui faire plaisir. Maintenant, je vais me reposer, puis je préparerai l’UTMB, où j’aimerais bien intégrer le top 20. Après, si je suis sélectionné aux mondiaux des 100 km, je renoncerai à ce projet. Toutefois, pour l’instant, on ne sait toujours pas si cette course aura lieu. Voilà pourquoi, il faut que je pense une solution de rechange. J’aime toutes les disciplines de l’athlétisme. Ces histoires d’esprit trail, c’est n’importe quoi. Je refuse d’être exclusif et l’on rencontre des gens biens et des idiots dans tous les milieux. Je ne vois pas au nom de quoi certains voudraient que le trail échappe à cette règle »

 

 

 

les 10 premiers

 

1 1 DILMI Christian V1H 1 18:06:07 18:05:41   Partagez votre performance
2 207 DILMI Ludovic V1H 2 18:41:44 18:39:43 RAMBOUILLET SPORTS Partagez votre performance
3 668 RUEL Stephane V1H 4 19:16:34 19:16:08 S/L BA COUTANCES Partagez votre performance
4 685 SIMON Alain V1H 5 19:31:47 19:29:47 MACC LUSIGNAN Partagez votre performance
5 70 BIHOUEE Bruno V2H 2 20:05:37 20:05:23   Partagez votre performance
6 180 DAVID Alain V1H 6 20:22:13 20:18:49 ULTRA MARATHON FRANCE Partagez votre performance
7 537 MORIN Emmanuel V1H 7 20:25:32 20:24:59   Partagez votre performance
8 556 OLIVIER Bruno V2H 3 20:55:51 20:54:17 LISSES AC Partagez votre performance
9 410 LE DUC Stephane V1H 8 21:02:41 21:02:27   Partagez votre performance
10 291 GIRAUDET Robert V1H 9 21:11:00 21:10:31    

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 17/09/2013