24h du confluent

Article B.A.Coutances

Ces dernières 24 heures

Stéphane RUEL : To win près de Toulouse

Tout le monde attendait le redémarrage de Stéphane sur le grand fond, après les exploits dont il nous a gratifié l'an dernier. Quelques résultats ont point sur le 10 km ou le semi, mais il accompagnait Guillaume et Pierre-Antoine dans leur découverte progressive de ce genre d'épreuve.

Ce coup-ci, départ en fanfare !

Aux 24 h du Confluent, Stéphane réalise 230,951 km ! La performance doit être homologuée, c'est-à-dire que le résultat doit être envoyé à la FFA... Mais avec un mesurage très précis (le site donne même au centimètre près ! La prochaine fois, Stéphane mettra deux pointures de plus !), on peut espérer que la distance parcourue par notre fondeur de choc sera retenue.

 24hduconfluent0164.jpg

 

 

Et il y a de quoi ! Le record de Basse-Normandie, que détient déjà Stéphane (219,739 km), serait battu de plus de 10 km, et la performance l'aurait classé l'an dernier en neuvième position au bilan national toutes catégories. A noter que le vainqueur de Stéphane (qui finit deuxième) est un fondeur qui semble en être à son premier 24 heures homologué (mais il est habitué des trails et des 100 km - champion de France en 2012-, et il a aussi participé à des cross !).

 

De plus, Stéphane franchit un palier dans les points club, et parvient au niveau N1 (vous avez bien lu: Nationale 1), ce qui correspond à 10''34 au 100 m, 7,75 m en longueur, 3'42'' au 1500 ou 71 m au javelot ! Chez les femmes, ça nous vaut 11''54 au 100 m (qui court si vite chez les gars au club...?), 53''44 au 400 m ou 1,80 m en hauteur: c'est donc du Chloé TRAISNEL au top ! L'an dernier, trois athlètes dans la Ligue avaient acompli des performances de ce niveau ou plus: Cédric LAVANNE, Adrien CLEMENCEAU, et Aurélie KAMGA (une seule perf N1 donc classée N2). Une bonne compagnie !

 

Et pourtant, le temps n'a pas été un bon allié: les photos montrent des concurrents couverts d'imperméables, avec gants, bonnets, etc. Stéphane a dû changer de tenue et se couvrir ! La course avait pourtant lieu dans une petite ville au sud de Toulouse, près du confluent de la Garonne et de l'Ariège (d'où le nom de l'épreuve). Comme la plupart du temps, les concurrents des 24 heures ont couru sur un circuit, qui ici mesurait environ 1 km, et passé sur un détecteur de puce comptabilisant leur distance parcourue (cette histoire de puce rappellera de bons souvenirs à certains juniors...). Avec 126 classé(e)s dont sept à plus de 200 km, la compétition était assurément relevée, mais également bon enfant, comme c'est l'habitude dans ce genre d'organisation. Il faudra demander à Stéphane si on doit courir pour pouvoir participer à la pasta party... En tout cas, la famille RUEL fait feu de tout bois: nul doute que son père sera un ardent supporter de Pierre-Antoine, qui participe samedi prochain aux France de 10 km en Provence !

 

 24-20h-20confluent-202-1.jpg24-20h-20confluent-20podium-1.jpg24hduconfluent09-1.jpg

 

 


ARTICLE LA MANCHE LIBRE 

 

la-manche-libre-24h-du-conflujent-2013-1.jpg

Date de dernière mise à jour : 16/09/2013