24h de ploeren

 Article B.A.Coutances

 

24h de ploeren

Stéphane RUEL : 230 km en 24 heures !

Vous avez bien lu, il n'y a pas de faute de frappe, Stéphane était à pied et pas en vélo ! Tout coureur, y compris du dimanche, saura qu'un footing à 9,6 km à l'heure c'est relax, deux heures à 9,6 km/h c'est long, qu'un marathon en 4 h 24 c'est faisable avec un peu d'entraînement. Problème: le jeu consiste alors à aligner cinq marathons et demi à ce train-là !

Stéphane RUEL aurait pu battre, pulvériser son propre record de Basse-Normandie des 24 heures (219,739 km en 24 heures), si l'organisation n'avait pas privilégié le côté festif sur l'aspect technique (voir le classement de l'épreuve sur le site de la FFA, un peu curieux... et les distances arrondies au km); cela constituait aussi la neuvième performance française de l'année. Mais bon, la performance est indubitable: le champion de France de la spécialité, qui accompagnait Stéphane sur la fin de la course, peut en témoigner.Et n'oublions pas Nathalie, la femme de Stéphane, qui court 106 km durant ces 24 heures. Et puis notre couple de fondeurs avait aussi été séduit par le fait que les bénéfices de la manifestation étaient reversés au téléthon 2012.

Justement, au-delà de la distance parcourue que Stéphane sait maintenant faisable pour lui, il y a toute l'ambiance de l'épreuve. Qui mieux que lui peut en parler? (photo famille RUEL)

 

 stephaneploeren2-1.jpg

 

«Le départ a été donné samedi à midi. Nous étions 84 et il ne faisait pas très chaud, pas plus de 8°C. Dès le départ, un gars est parti sur des bases de 280 km…(trop fort pour moi), j’avais mon tableau dans la tête: 10 heures pour 100 km (c’est plus facile pour le calcul mental…). A 22 heures: 102  km,  j’étais dans mon tableau de marche. Ensuite le froid est arrivé: je ne me suis pas affolé, j’ai commencé à boire toutes les 30 minutes 15 cl de soupe chaude…quel bonheur! Et j’ai échangé mes affaires de course à pied contre mes affaires de vélo (j’avais un tee-shirt manches longues très chaud et une veste thermique, et mes gants que je mets quand je cours en montagne). J’étais obligé de me mordre les lèvres pour ne pas respirer par la bouche afin d'éviter des problèmes intestinaux. A minuit environ j’étais troisième et le champion de France Christian DILMI deuxième.

Il a été pris de froid, le mental n’y était plus, il a dû arrêter et dormir jusqu’à 5 heures environ.

J’étais donc passé deuxième. Mais au bout de 30 minutes, je suis revenu sur le premier, qui avait perdu du terrain. J’ai discuté avec lui et j’ai bien vu qu’il commençait à rentrer dans le «dur». Je ne me suis pas affolé, j’ai continué à mon rythme 9 à 10 km/heure. A 2 heures du matin, j’étais premier… Mais il y avait trois gars à 3 et 5 km derrière moi. J’ai continué sans me prendre la tête, l’objectif étant d'avoir parcouru 200 km pour 11 heures. Vers les 7 heures, j’ai vu que derrière ça coinçait dur. J’ai pris du ravitaillement dans mes poches et je me suis interdit de m’arrêter pendant 2 heures. Ouille, ouille, les jambes…

Puis à 9 h 45, je passe les 200 km. Le speaker venait d’annoncer que j’avais un record à 219 km. C'est alors qu'au tour suivant je vois Christian DILMI  qui avait remis ses affaires de course à pied. Il me dit: « Je  fais le lièvre, on va chercher ton record et on le monte à 225 km! » Ben voyons, rien que ça, je me suis dit... Je l’ai remercié pour son aide, mais je lui ai dit que 25 km en 2 heures je ne sais pas si j'étais capable de les faire. Il m’a dit qu’il m’avait déjà vu sur des 24 heures (à Brive je finis troisième à 2 km de lui) et qu’il sait que j’ai un mental d’acier.Alors je lui ai dit «OK !», et j'ai risqué le tout pour le tout. Nous tournions sur un circuit de 1000 mètres de long, et on passait dans une salle des fêtes sur 50 mètres environ. Dès qu’on entrait dans la salle il y avait des gens des deux côtés qui applaudissaient… Un truc de fou! Sur le circuit, tous les concurrents m’encourageaient, j’étais sur un vrai nuage, je ne sentais plus mes jambes, on était à 14 ou 15 km/ heure…De la folie!

A l’arrivée une explosion de joie pour moi et aussi tous mes amis ultra-fondeurs.»

Stéphane finissait là sa quatorzième épreuve de l'année: on peut lui souhaiter un repos bien mérité jusqu'au printemps prochain !

(Photo Jean-Claude LE BOULICAUT, source Ouest-France)

 

 

stephaneploeren-1.jpg


 Article Le Télégramme

 

24heures de Ploeren. Stéphane Ruel bat son record

10 décembre 2012      

219 tours lors d'une précédente édition et 229 tours lors cette dernière édition, Stéphane Ruel, le Normand de Coutances, a explosé son record personnel ce week-end des 24heures de Ploeren.

En tête à partir de minuit - le départ avait été donné le jour même à midi - Stéphane Ruel a su parfaitement doser son effort pour rester confortablement au chaud dans le peloton pendant la moitié de l'épreuve, soit 12heures, et faire ensuite cavalier seul les 12 dernières heures. Outre le fait d'avoir amélioré son record de 10km (la boucle à couvrir était de 1.000m), le Normand de Coutances a évolué à une moyenne située entre 9 et 10km/h, ce qui reste relativement élevé dans une épreuve de si longue haleine. Il devançait Frédéric Bertrand, des Foulées Concarnoises, qui, pour sa part, a tourné 208 fois autour de l'anneau de vitesse. Jean-Claude Poret du JA Montfort a complété le podium avec 206 tours. Chez les féminines, Alexandra Talbourdet (Brocéliande Aventure) a réalisé la gageure de parcourir 178km (178 tours) devant Francine Hervier (PCAP) qui a couvert 162 tours. La troisième féminine est Corinne Justin (Ind) qui a réalisé 140 rotations.
 
 
12heures surprenantes
En ce qui concerne les 12heures, autre épreuve d'endurance, c'est Ronan Léost (Rezé) qui s'est imposé sur 120 tours, ce qui en l'espèce représente une remarquable performance, devant Gwen Queant (Pédernec) avec 115 tours. Sur ces 12heures, la première féminine est Cathy Gimondo (Rezé) qui a parcouru 99km devant Valérie Moraes (Marcq-en-Baroeul) avec 84 tours. Enfin, sur l'épreuve de 6heures, c'est Jean-Marc Jégouic (Saint-Nolff) qui a couvert les 70 tours devant Claude Le Gallo (Saint-Nolff) 68 tours. Chez les féminines, Stéphanie Dessartine (Ind) a, pour sa part, parcouru 63km dans ce même laps de temps.
 
 
Résultats 24heures par équipes: 1. Endurance Shop (322km); 2. Gendarmerie Vannes (282km); 3. COS Vannes (264); 4. Ploeren Endurance (215). 24heures: 1. Stéphane Ruel (BA Coutances) 229 tours; 2. F.Bertrand (Les Foulées concarnoises) 208 tours; 3. J.-C.Poret (JA Montfort) 206 tours; 4. L.Gentronneau (CA Luçon) 204 tours; 5. D.Bunel (Neuillysur-Marne athlétisme) 201 tours; 6. P.Renault (Sojasun) 198 tours; 7. B.Lorcy (Raid du Golfe Team Endurance) 195 tours; 8. Y. Texier (Baud Endurance) 194 tours; 9. S.Gravé (SNA Fouesnant) 191 tours; 10. P.De Geyter (Ind) 191 tours. Féminines: 1. Alexandra Talbourdet (Brocéliande Aventure) 178 tours; 2. F.Hervier (PCAP) 162 tours; 3. C.Justin (Ind) 140 tours; 4. L.Maury (Les Kékés du Bocage) 135 tours; 5. M.Letreut (Courir à l'infini) 123 tours. 12heures: 1. Ronan Léost (Rezé) 120 tours; 2. G.Quéant (Pédernec) 115 tours; 3. St. Dewame (Trédion) 110 tours; 4. E.Fernandez (Orvault) 101 tours; 5. D.Moreau (Talensac) 98 tours; 6. Th. Hax (Parthenay) 88 tours; 7. St. Madec (Saint-Thégonnec) 81 tours; 8. P.Algaraz (Ind) 77 tours; 9. J.Lofficial (Plougoumelen) 73 tours; 10. D.Laridon (Montbert) 62 tours. Féminines: 1. Cathy Gimondo (Rezé) 99 tours; 2. V.Moraes (Marcq-en-Baroeul) 84 tours; 3. B.King Hernandez (Treffiagat-Léchiagat) 82 tours; 4. A.Portier (La Hayne-Pesnel) 78 tours; 5. L.Olivier (Lion-sur-Mer) 72 tours. 6heures: 1. Jean-Marc Jégouic (Saint-Nolff) 70 tours; 2. C.Gallo (Saint-Nolff) 68 tours; 3. J.-F.Mazé (Baud) 58 tours; 4. L.Lefebvre (Saint-Guyomard) 58 tours; 5. Y. Person (Maure-de-bretagne) 58 tours; 6. G.Kerzerho (Auray) 55 tours; 7. C.Le Guennec (Sainte-Anne-d'Auray) 52 tours; 8. J.Le Pautremat (Ploeren) 49 tours; 9. Ch. Granjeon (Ploeren) 47 tours; 10. D.Caille (La Bruffière) 46 tours. Féminines: 1. Stéphanie Dessartine (Ind) 63 tours; 2. N.Le Baillif (Colleville Montgomery) 56 tours; 3. M.Celard (Ind) 52 tours; 4. F.Lievin (Vannes) 50 tours; 5. M.-N. Lamer (Rennes) 50 tours.
 
 


logo-ouestfrancefr-1.jpg

 

24 Heures pédestres : un hommage de la gendarmerie   - Ploeren

lundi 10 décembre 2012

 

 

 

 

Les 24 Heures pédestres, organisées par Ploeren Endurance dans le cadre du Téléthon, ont débuté, samedi midi, par un hommage à Éric Thetio, de la Brigade motorisée de Ploërmel, accidentellement décédé en service, le 21 novembre. Deux équipes de six gendarmes chacune ont pris part à l'épreuve en souvenir de leur camarade qui était inscrit à cette épreuve.

« Cette sortie avait été préparée avant le début de l'été, précisait le colonel Sylvain, Laniel, commandant de l'Escadron de Vannes. Nous sommes six motards à avoir rejoint l'équipe de Ploërmel pour cette épreuve où, en souvenir de ce camarade, nous comptons remporter un podium comme c'était l'objectif d'Éric. »

L'hommage s'est poursuivi, dimanche à midi, puisque les deux équipes de l'Escadron de sécurité de Vannes ont terminé après avoir inscrit 281 km au tableau des résultats.

Lors de la remise des prix, les athlètes ont félicité les organisateurs pour la qualité de cette manifestation. Christian Dilmi, parrain des 24 Heures, premier, en 2011 et 2012, au Grand Raid du Golfe, et champion de France 2012 des 24 Heures, a, lui aussi reconnu la chaleur de l'accueil.

Quelques belles performances ont été réalisées : 24 Heures hommes, 229 km pour Stéphane Ruel ; 24 Heures femmes, 178 km pour Alexandra Talbourdet, 24 Heures Home-trainer de l'Amicale des cyclos, 737 km en relais.

Six adhérentes de Ploeren Endurance, Stéphanie, Magali, Sonia, Brigitte, Florence et Sylvie, ont couru les 24 heures à raison de quatre heures chacune. Elles ont tenu le record 2012 avec 215 km. Deux d'entre elles avaient testé le Marathon de Vannes et ont convaincu quatre autres de courir en équipe. « Pour la bonne cause mais aussi pour le club avec la ferme intention d'aller jusqu'au bout. C'est ce que nous réalisons puisque, toutes les quatre, nous irons ensemble au repas final ! »

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 17/09/2013